Interview de Clémentine Gallet, présidente de jury Start West 2018

Clémentine Gallet a créé Coriolis Composites (groupe breton spécialiste de la fabrication de pièces en matériaux composites) suite à un projet démarré en école d’ingénieur et qui a fait l’objet d’un prix du concours iLab BPI en 99. La première levée de fond fut très difficile à boucler, il leur aura fallu 2 ans avant de trouver des VCs prêts à la suivre.
Ils ont ensuite poursuivi le parcours de start up from scratch, développement produit, proto, premier client, première livraison et ensuite industrialisation du produit, structuration de la société et commercialisation à l’export. Au total ils ont effectué 4 levées de fonds et sont majoritaires au capital.

Pourquoi avez-vous accepté de présider un des deux jury de Start West ?

Assez naturellement pour avoir été de nombreuses fois de l’autre coté de la barrière, je suis jury de comités de financement et mon regard sur les dossiers est souvent apprécié.

Qu’attendez-vous des pitchs des porteurs de projet ?

De belles surprises et des opportunités d’aider des projets à démarrer.

Start West 18è édition : un label pour les investisseurs, quel est votre avis sur l’accès au financement pour les startup innovantes ?

Les choses ont bien changé depuis 1999, fort heureusement mais il reste des trous dans le financement du tout démarrage et le déploiement commercial/industrialisation des produits.